» 
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita
alemán árabe búlgaro checo chino coreano croata danés eslovaco esloveno español estonio farsi finlandés francés griego hebreo hindù húngaro indonesio inglés islandés italiano japonés letón lituano malgache neerlandés noruego polaco portugués rumano ruso serbio sueco tailandès turco vietnamita

definición - Gabriel Fahrenheit

definición de Gabriel Fahrenheit (Wikipedia)

   Publicidad ▼

Wikipedia

Gabriel Fahrenheit

                   
  Lieu de naissance de Fahrenheit
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gabriel et Fahrenheit (homonymie).

Daniel Gabriel Fahrenheit né le 24 mai 1686 à Gdańsk (Danzig) au Royaume de Pologne, mort le 16 septembre 1736 à La Haye aux Pays-Bas, est un physicien allemand à l'origine de l'échelle de température qui porte son nom.

Il se fixa en Hollande, et se lia à Leyde avec Willem Jacob 's Gravesande. Inventeur de l'aréomètre et du thermomètre à mercure (en 1717) qui portent son nom ; celui-ci est divisé en 212 degrés. Les deux points extrêmes représentent la température d'ébullition de l'eau et le froid intense produit par un mélange de neige et d' ammoniaque (solution aqueuse d'hydroxide d'ammonium) : le 0 du thermomètre centigrade correspond au 32e degré de celui de Fahrenheit. Fahrenheit a aussi inventé un hygromètre amélioré.

  Le degré Fahrenheit

Fahrenheit fabriqua des thermomètres précis qui furent largement utilisés en Europe avant l'implantation du Système International d'unités amenant le basculement vers la mesure en degré Celsius. On utilise encore cette échelle de température de nos jours en Amérique du Nord, en Jamaïque et en Grande Bretagne.

Ses premiers thermomètres étaient remplis d'éthanol, mais il constata de meilleurs résultats avec du mercure. Il fixa à 0 °F la température la plus basse qu'il pouvait mesurer en laboratoire à l'aide d'un mélange d'eau, de sel et de glace, et à 100 °F celle d'un cheval sain.

  Source partielle

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Gabriel Fahrenheit » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878  (Wikisource)

   
               

 

todas las traducciones de Gabriel Fahrenheit


Contenido de sensagent

  • definiciones
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopedia

  • définition
  • synonyme

   Publicidad ▼

 

4492 visitantes en línea

computado en 0,047s

   Publicidad ▼